Les Cahiers d'études d'Olivier Pons

Ce blog est le récit d'une pérégrination, à la fois intérieure, spatiale et temporelle. Intérieure, car le but recherché est une meilleure reconnaissance de soi, en tant qu'esprit incarné soumis aux lois d'un monde mû, a priori, par la violence. Spatiale, car les révélations surgissent au travers de situations, qui, elles, ont besoin d'un lieu, d'un théâtre, pour s'exprimer. Temporelle, car la finalité n'est pas tant la connaissance de soi, mais plutôt la démarche entreprise, le chemin suivi, l'évolution accomplie, pour l'atteindre.
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

À l’ombre des tombes sauvages

, 15:13

Le 5 avril 2018, le Préfet de Mayotte a été mis en demeure de justifier de la réalité du projet de construction d’une chambre funérairei. Il est vrai que depuis quatre ans, des morts sont enterrés directement dans le bas-côté des routes, sans les mesures sanitaires idoines. Comment en est-on arrivé là ?

Lire la suite...

Et les défunts furent traités comme de la viande

, 00:00

Mayotte semble être destinée au trafic des êtres humains. En effet, l'île a connu l'esclavagisme sous toutes ses formes depuis sa première colonisation.

Présent de façon sporadique pendant la jeunesse de l'île, il a été remplacé par une organisation redoutable : l'esclavagisme islamique. Ce dernier est de loin le plus long. Il cède sa place au modèle occidental, qui sera le plus bref. Au début du XX°s, Mayotte et les Comores sont enfin libérées de leurs chaines.

Hélas, la séparation entre les îles sœurs donne naissance à un flux de migration clandestine, faisant aujourd'hui de Mayotte, le plus jeune des départements français, le théâtre du plus inhumains de tous les "commerces" : le trafic d'êtres humains.

Lire la suite...