Les Cahiers d'études d'Olivier Pons

Ce blog est le récit d'une pérégrination, à la fois intérieure, spatiale et temporelle, à l'époque où l’informatique se diffuse massivement dans la vie quotidienne, tout en y déversant son lot de conflits. Intérieure, car le but recherché est une meilleure reconnaissance de soi, en tant qu'esprit incarné soumis aux lois de ce monde. Spatiale, car les révélations surgissent au travers de situations, qui, elles, ont besoin d'un lieu, d'un théâtre, pour s'exprimer. Temporelle, car observer la réalité cachée derrière l'illusion, demande bien souvent d'explorer le passé ou se projeter dans le futur. Quatre cahiers sont utilisés et sont à l'origine de son nom. "Falco Peregrinus" décrit les équipements et les astuces techniques utilisés. "Planète Eau" relate les faits vécus ou rencontrés au cours du voyage. "Au fil de l'eau" est l'introspection nécessaire pour se reconnaître en tant qu'esprit. Enfin, "Les voiles de l'exploration" est une série de fictions, à vivre comme autant d'études de cas.
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Le départ

, 11:28 - Lien permanent

Dans un environnement où la compétition est règle, l'humilité est un sentiment souvent refoulé. Pourtant elle est l'une des parties du moteur qui nous pousse à nous rappeler que nous ne sommes pas si différents les uns les autres, et à nous détacher de ce monde.

Lire la suite...

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Le faucon et le corbeau

, 12:48 - Lien permanent

Le corbeau est un charognard qui se nourrit des reliefs d'une proie délaissée par un prédateur. Dans la culture populaire, il est associé à la tromperie, l'escroquerie et la manipulation, qui ont toutes les trois comme base le mensonge. Ne dit-on pas d'une personne, qu'elle "est rongée par le mensonge", un peu comme une carcasse sur laquelle on viendrait retirer par lambeaux les chairs ? Le corbeau est présent dans chacun de nous, ne serait-ce sous l'envie d'un philtre d'amour, d'une baguette magique ou d'un super pouvoir, qui modèleraient notre entourage : bref, trois outils de manipulation.

Pour les Amérindiens le faucon est associé à l'écoute du coeur, à celui qui observe et dévoile les messages cachés derrière les événements ordinaires. C'est cette petite voix qui a permis de sauver des milliers d'enfants de la déportation pendant la seconde guerre mondiale. C'est elle qui nous fait accomplir des gestes humains en dépit de l'autorité imposée.

Le faucon est un chasseur qui se nourrit d'oiseaux et de petits gibiers terrestres. Parmi ses proies, il y a le corbeau. Or, un faucon chassant un corbeau, avec ces symboles, se traduit par : "le coeur décèle, derrière les événements ordinaires, la tromperie, l'escroquerie et la manipulation" .

Lire la suite...

Où est ma maison ?

, 17:36 - Lien permanent

Où est ma maison ? Telle est la question d'un fils de trois ans, à sa mère, éloigné de sa famille par l'Océan. Mais cet enfant ne pensait pas à sa famille. Il cherchait juste une origine, son origine, la réponse à la fameuse question : "d'où viens-je ?" "Nous sommes des poussières d'étoiles", y répond l'astrophysicien Hubert Reeves. A priori, elles sont condamnées à vivre sur Terre, un espace fini aux ressources naturelles limitées, gravitant autour d'un soleil, qui finira tôt ou tard par exploser. Insatisfaites de leur sort, elles se livrent, entre deux catastrophes naturelles, des compétitions pour le pouvoir. Quel avenir ! Mais pouvons-nous nous en échapper ?

Lire la suite...

Quand l'humain devient Capital

, 11:58 - Lien permanent

Le progrès social est défini comme étant la recherche d'une amélioration des conditions de vie de l'être humain par un changement dans l'organisation sociale. Il est souvent associé au progrès technique, qui, lui, marque l'évolution de l'Etat de l'art. Mais ces deux notions ne sont pas équivalentes. En effet, si les systèmes de défense anti-aérienne sont de véritables bijoux de technologie, en aucun cas, ils n'améliorent les conditions de vie des passagers des avions de ligne qu'ils abattent par erreur. Cet exemple semble extrême, mais pourtant, nous assistons bien à un remplacement de l'homme par la machine, sur un fond de confusion entre progrès social et technique.

Lire la suite...

Quand Bacchus honore Janus

, 14:05 - Lien permanent

Le premier janvier est aussi associé à la fête du dieu bifrons, dont l'un de ses visages regarde l'année écoulée, quand l'autre se projette dans la future. Mais la plupart des mortels l'ignorent et préfèrent rattacher le Nouvel an à la mort d'un pape, Saint-Sylvestre, et transformer ainsi la nuit du changement d'année en une bacchanale. C'est l'occasion de se réunir entre amis autour d'une table bien garnie, agrémentée de breuvages bien vineux. Mais cette année, une convive artificielle s'est invitée.

Lire la suite...

Bienvenue dans l’arène

, 12:54 - Lien permanent

Nommées "territoires", "collectivités" ou "départements", avec ou sans l'Europe, les anciennes colonies françaises sont toujours considérées comme des entités extérieures de la République. D'ailleurs, elles sont qualifiées d'Outre-Mer ou de régions ultrapériphériques.

Lire la suite...

KAGAMI BIRAKI à La Réunion

, 22:29 - Lien permanent

Dans « Correspondances », Charles Baudelaire écrit, en parlant de la Nature : « L’homme y passe à travers des forêts de symboles, qui l’observent avec des regards familiers. Comme de longs échos qui de loin se confondent dans une ténébreuse et profonde unité [...] les parfums, les couleurs et les sons se répondent. ». Ce billet en est une preuve.

Lire la suite...

À l’ombre des tombes sauvages

, 15:13 - Lien permanent

Le 5 avril 2018, le Préfet de Mayotte a été mis en demeure de justifier de la réalité du projet de construction d’une chambre funérairei. Il est vrai que depuis quatre ans, des morts sont enterrés directement dans le bas-côté des routes, sans les mesures sanitaires idoines. Comment en est-on arrivé là ?

Lire la suite...

Un vilain garnement appelé Docteur

, 08:11 - Lien permanent

Il est des endroits propices aux méfaits, qui sans être indiqués dans l'Atlas des lieux maudits1, invitent à la transgression, uniquement par leur disposition. Et il est des invitations qui ne se refusent pas pour un enfant, dès lors quelles donnent l'illusion de perpétrer un crime parfait, et ce, même quand l'enfant est un adulte, dont le diplôme inspire au respect.

 

Lire la suite...

Et la vérité délivra.

, 10:11 - Lien permanent

L'interdit est une source d'activité lucrative. Il séduit le client par la tentation de le transgresser et protège le vendeur par la sanction qu'il autorise. Quant à la victime, celle sur qui l'interdit est transgressé, elle est tout simplement sacrifiée. La honte et la peur la maintiennent dans un état de soumission absolu, qui lentement la transforme d'être humain en objet. Et à ce stade, il n'existe qu'une seule possibilité pour tout arrêter : dévoiler la vérité.

Lire la suite...

- page 3 de 5 -